Projet haies !

La note de David, mais par Isabelle Spironello cette semaine 🙂

Depuis quelques années, notre école participe à un projet intitulé « Améliorer le climat dans l’école ». Deux axes ont été principalement travaillés :
• le dialogue entre les différents intervenants scolaires avec notamment l’organisation de cercles de parole et la mise en place d’un système de délégués d’élèves
• l’aménagement de l’espace dans l’école avec par exemple l’ installation de bancs dans la cour et l’installation d’un espace « pique-nique » avec tables dans l’espace vert situé à côté des terrains de sport, ce qui était aussi un des projets défendus par la délégation d’élèves. Cet espace a été conçu pour permettre d’élargir l’espace durant les pauses de midi, d’instaurer un lieu plus « paisible » pour désengorger les cours bien saturées…

Cette année, la délégation d’élèves a décidé d’améliorer cet espace « pique-nique » en délimitant les lieux par la plantation de haies. Ils ont ainsi pu établir des liens avec une autre école provinciale, l’école horticole E.P.M. de Nivelles et en même temps participer à une action citoyenne en favorisant le développement durable. Ce projet en cours actuellement a impliqué aussi la section « agent d’éducation » qui a accueilli les élèves de l’E.P.M. et les a accompagnés dans leur tâche.
C’est ainsi que vendredi 3 février bêches et pelles se sont échangées dans la bonne humeur et qu’une première partie de la haie a été plantée dans les règles de l’art sous un soleil complice…

La Saint-Valentin à L’Ipes

On se rappelle tous notre premier baiser, échangé (…sur une plage en été…) peut-être discrètement dans un coin de la cour.
De nos premiers émois lorsque nous convoitions de “sortir” avec celle-ci ou celle-là.
La première fois que nous avons senti un regard amoureux croiser le nôtre.
Le premier cadeau reçu de sa petite copine, celui qui est rangé précieusement près de notre coeur…je suis sûr que vous voyez de quoi je parle…

Cette semaine, les Valentin et les Valentine étaient fêtés à l’Ipes, grâce à la tradition la plus symbolique qui soit : la rose.
Chaque élève a pu acheter une fleur, y ajouter un petit mot et celle-ci fut distribuée par les délégués dans nos classes.

Vous ne me croirez peut-être pas, mais on pouvait presque voir l’amour circuler…
Que ce soit pour mettre une amitié en valeur, déclarer sa flamme ou honorer son conjoint, ce genre de projet est merveilleux !

Merci à nos jeunes délégués de faire vivre la Saint-Valentin à L’Ipes.

Exposition des artistes de la Maisonnée

Chers lecteurs,

Aujourd’hui, je mets à l’honneur une section de l’école : les agents de l’éducation.
Chaque année, ceux-ci sont amenés à s’investir dans divers projets : parrainer des étudiants plus jeunes en les aidant dans diverses matières ou dans la tenue du journal de classe ;
Encadrer, avec l’aide des enseignants, des élèves en sorties culturelles ou sportives.

La semaine passée, ils ont collaboré avec une institution d’hébergement pour adultes porteurs d’un handicap mental : La Maisonnée.
Ce centre héberge entre autres des artistes de renommée qui, pour certains, ont exposé des oeuvres à Mons, Bruxelles, Stockholm, Dublin, …
C’était donc un honneur pour notre établissement des les accueillir et de confronter nos futurs éducateurs à un public qu’ils rencontreront lors de leurs stages en rétho.
Ils ont ainsi pu comprendre le fonctionnement d’une institution comme La Maisonnée, échanger avec des éducateurs en fonction et ainsi peut-être dépasser des préjugés ?

Un grand bravo pour cette initiative pleine de richesse, qui n’aurait probablement pas vu le jour sans l’énorme implication des enseignants de la section !

David.

Le futur, c’est eux !

Pour mon second article, j’ai envie de me tourner vers l’avenir.

Au delà de certaines difficultés que nous rencontrons dans nos classes, nous avons le privilège d’assister à la métamorphose de vos ados.

Quand ils entrent à l’Ipes, la plupart d’entre eux ne savent pas ce qu’ils veulent faire une fois adultes. Notre rôle consiste donc à les guider, les soutenir et les orienter.

Arrêtons-nous sur certains :
Florianne Hoton et Colot Emmeran qui vont nous représenter en demi-finale des Olympiades de mathématiques. Florianne veut se lancer dans des études d’astro-physique. Durant toute sa scolarité, elle a suivi des cours de danse et de musique. Emmeran fait de la clarinette et du tir à l’arc.
Virginie Postelmans, qui rêve d’une carrière dans la comédie musicale, suit depuis des années des cours de danse, de chant, de piano et de théâtre pour atteindre son but.
Nolan Vandevelde, passionné de sport et de rock, mène un bachelier en informatique et systèmes. Il s’est illustré tant dans ses résultats scolaires que dans ses prestations sportives et artistiques.
Alicia Clef termine cette année des études de vétérinaire. Elle a marqué l’école à travers l’énergie qu’elle donnait à ses projets de déléguée, d’organisation de voyages, de soupers, …
Elle était dans la même classe que Tom Salbeth qui travaille maintenant à la RTBF.

Je ne peux bien sûr pas tous les citer, et je m’en excuse mais qu’ils soient techniciens ou intellectuels, nous évoluons à travers ceux qui sont les artisans de notre avenir.

Alors aidez-nous à construire en suivant vos enfants en dehors de l’école, en contribuant à notre travail pédagogique et éducatif.

Le futur, c’est vous qui le préparez !

David Prince.

La Note de l’Ipes Tubize

 Chers amis, chers parents, chers élèves,

Il y a plusieurs choses que j’ai à coeur dans la vie, et une de celles-ci est mon univers professionnel.
Cela fait huit ans que je donne cours de musique à l’Ipes de Tubize et mon plaisir à y travailler est devenu un honneur. Une équipe dynamique, souriante, motivée, qui vous accueille comme il se doit.
A l’heure où les réseaux sociaux prennent une place si importante dans nos vies, nous avons décidé en équipe, avec le soutien de notre directrice Madame Van De Gucht, de nous mettre au goût du jour en publiant chaque semaine un post sur la vie éducative de notre étabissement.

Cette semaine, je me tourne vers un aspect essentiel de la vie de l’enseignant : sa formation !
Vous pensez bien que faisant un métier souvent répétitif, il est nécessaire de trouver d’autres moyens d’aborder sa matière et pour ce faire, pas de secret !
Ainsi, les professeurs ne cessent de se cultiver, que ce soit à travers des études, de l’intérêt personnel, via la Communauté Française ou via l’école.
Nous avons eu la chance de recevoir vendredi dernier le Docteur Maes et Maître Libert ainsi que son assistante pour une conférence autour de Facebook : le phénomène de harcèlement qui se poursuit sur la toile, comment réagir avec psychologie ainsi que les aspects juridiques qui entourent cette plateforme.
Une fin d’après-midi riche en informations pratiques et qui éclaire bien des situations quotidiennes difficiles.
L’Ipes n’est pas avare en termes de lutte contre le harcèlement, mais ça, ce sera pour un prochain article !
N’hésitez pas à partager, diffuser et surtout likez notre page !
Faites partie du jeu qui consiste à défendre notre établissement qui propose un enseignement de qualité !

Belle journée à tous,

David Prince.

  • “La seule véritable erreur est celle dont on ne retire aucun enseignement.”

    — John Powell